Soyons en contact

 

La hausse des coûts bancaires

14-10-2016 - 20:5327-10-2016 - 22:50

Dans la droite ligne de mon billet “La fonte des intérêts”, voici son pendant immédiat: “l'augmentation des tarifs bancaires”.

L'argument est connu : avec des taux plancher les banques ne peuvent plus miser sur le différentiel d'intérêts pour gagner leur vie. Il faut (1) désengager (cfr. ING) et (2) faire payer le client pour les immenses services qui lui sont rendus pour que les banques puissent continuer à réaliser les immenses profits qui sont les leurs.

Si l'argument est connu, il n'en est pas moins parfaitement fallacieux. Ce n'est pas parce que les taux sont au plancher que le différentiel d'intérêts est raboté. Il n'y a d'ailleurs aucune raison objective pour que ce soit le cas. En effet, les banques peuvent décider de garder la même différence d'intérêt mais en démarrant plus bas. Si le différentiel reste le même, la marge des banques ne change pas !

On ne peut donc comprendre la sortie de “Les Échos” qui titre, presque sous le ton de l'excuse, Les hausses concernent notamment la tenue de compte, les retraits déplacés ou les cartes bancaires. Les banques compensent l’écrasement de leurs marges sur les crédits Les Échos. Sauf à être un rédactionnel sponsorisé, auquel cas ma remarque est inutile, l'article de Véronique Chocron me paraît totalement orienté. Curieux !

par Pat Boens

Top
Le Blog Apocryphe utilise des cookies pour sauver vos préférences et RIEN d'autre. Je vous demande de bien vouloir accepter les cookies qui sont positionnés sur mon blog et je vous promets en retour de ne RIEN laisser transparaître de votre parcours de visite, dont d'ailleurs vous me faites l'honneur. Au cas où néanmoins vous n'accepteriez pas d'utiliser les cookies, vous aurez probablement une navigation LÉGÈREMENT dégradée sur le Blog Apocryphe. Bonne visite!X