Soyons en contact

 

La ploutocratie financière contrôle le monde

18-10-2016 - 06:4015-01-2019 - 23:22

Je pense que cela peut faire l'objet d'un petit livre ebook que je mettrais bien sur Amazon[p]

Titres possibles

  • Ces ploutocrates qui dominent la planète
  • Les nouveaux esclaves
  • Le nouvel esclavage
  • Le casse du siècle
  • ?

Début du texte (under construction):

Tout avenir politique, qu'il soit la volonté de la rive gauche ou de la rive droite du paysage actuel, qu'il soit d'ici ou d'ailleurs, de France, d'Allemagne, d'Italie, de Grèce ou de Belgique, de ce côté de l'Atlantique ou de l'autre, passe par notre libération du joug financier sous lequel nous sommes tous maintenus. Quelles que soient nos orientations politiques, le seul et même fait s'impose à nous : l'escroquerie organisée par le monde de la haute finance avec le soutien actif des structures démocratiques nationales et européennes en particulier. Toute volonté réelle de sortir du marasme actuel passe par la remise à plat de la création monétaire. Ce n'est pas un discours de gauche, du centre ou de droite. C'est un discours qui dépasse tous les clivages où il faut regarder en l'air l'épée de Damoclès au-dessus de nos têtes. La priorité qui importe aujourd'hui est que nous rétablissions la justice monétaire car toutes nos difficultés actuelles y plongent leurs racines.

Tout le monde en Europe ressent bien la difficulté actuelle et nous sommes nombreux à incriminer l'Euro. En vérité, ce n'est pas tant l'Euro qu'il faut accuser que le mécanisme à l'oeuvre dans la création d'euros, le mécanisme de création monétaire, un mecanisme aujourd'hui entièrement dévolu aux banques privées. Là est le n?ud du problème, la cause des maux actuels.

Quelques ploutocrates financiers dominent le monde. Ils ont volé notre démocratie et s'y emploient depuis de nombreuses années, depuis deux siècles maintenant. Ce mouvement est né en Angleterre, à Londres très précisément. Il fut d'ailleurs à l'origine de la guerre d'indépendance aux états-Unis et les pères de la nation américaine ont mis en garde leur pays contre cette dangereuse dérive dès l'enfance du pays de l'oncle sam. Ce mouvement s'est considérablement accéléré depuis les années Nixon (c'est en 1971 que Nixon supprime la convertibilité du dollar américain, seule monnaie encore ancrée à l'or à ce moment-là, et seule légitimité pour être LA monnaie de référence -- mettre cela en footnote), subissant d'ailleurs une accélération encore plus marquée depuis les années Reagan et puis ? Clinton (ICI INDIQUER QUI A FINANCé CLINTON ET AUSSI OBAMA). Ils ont pris le contrôle des états- Unis en prenant le contrôle de la création du dollar. Ils gèrent la création d'argent et, partant, génèrent de la dette. Ce petit opuscule va s'employer à vous expliquer comment et à dénombrer les désastreuses conséquences que tous nous subissons d'une telle situation.

Le mécanisme de création d'argent

Il convient de décrire deux situations : avant et après la prise de contrôle de la création d'argent par la ploutocratie que je dénonce.

Avant, quand un état avait besoin d'argent, il demandait à sa Banque Centrale d'imprimer des billets et fabriquer des pièces. La Banque Centrale en question imprimait la quantité d'argent nécessaire et cela se passait sans que le moindre intérêt n'était exigé, ou alors un intérêt très limité.

Depuis le traité de Maastricht et puis le traité de Lisbonne, c'est fini ! Les états, pour se financer, doivent faire appel aux marchés privés car la Banque Centrale Européenne ne peut plus leur prêter d'argent (c'est l'article 104 du traité de Lisbonne ICI DONNER DETAILS). Donc un état doit emprunter de l'argent via des marchés privés qui comptent évidemment un intérêt. Or quand un état emprunte de l'argent, cet argent est en fait créé ex nihilo : il n'existe pas, on le crée en échange d'une dette assortie donc, comme on l'a vu, d'un intérêt. Précisons à ce stade que le taux auquel un pays emprunte de l'argent sur les marchés financiers est fortement lié aux cotes établies par les agences de notation : plus la cote du pays est haute, moins il y a de risque à prêter de l'argent au pays en question, et moins l'intérêt exigé est haut.

FIN TEMPORAIRE DU TEXTE ************

Pour la France, la situation se corse dès 1973 avec la désormais sinistre >loi n°73-7 du 3 janvier 1973, qui modifie le statut de la Banque de France. Cette loi est également appelée loi Pompidou-Giscard-Rothschild[1] ou loi de 1973. à cet effet, il est utile de rappeler que Georges Pompidou fut le directeur Général de la banque Rothschild et que Valéry Giscard d'Estaing était Ministre de l'économie et des Finances sous le gouvernement Pompidou.

***************

Chaque fois qu'un état fait face à un déficit budgétaire cela se traduit par son obligaton d'emprunter puisqu'il n'a pas perçu suffisamment, en général par la collecte de l'impôt, en comparaison avec ses dépenses et investissements. Si l'emprunt doit être formulé vis-à-vis des marchés privés, au surplus avec des intérêts, nous creusons notre propre tombe. Par exemple, le déficit budgétaire de la France en 2015 s'est élevé à 70,5 milliards d'euros. Cela signifie que la France a ? ou va devoir ? emprunter 70,5 milliards sur les marchés financiers. Cela va creuser le trou, va gonfler la dette, va augmenter le service de la dette ? une manière édulcorée de parler des intérêts de la dette. Tous les états Européens sont dans la même situation avec un dette qui n'arrête pas d'enfler.

ICI JE DOIS MERGER LE CONTENU DES DEUX BILLETS SUR ARGENT C'EST DE LA DETTE. (voir les billets L'argent c'est de la dette et L'argent c'est de la dette (la suite ?)).

JE DOIS DONNER LA COMPOSITION DU BOARD DE LA FED ET INDIQUER QU'IL S'AGIT D'UNE SIMPLE ENTREPRISE PRIVEE

Il faut aussi expliquer le mécanisme par lequel les banques privées créent de l'argent en passant simplement les écritures comptables au bilan sous forme d'actif et passif (Joseph , banquier suisse - vidéo)

To be continued

Une architecture défectueuse

Le capitalisme actuel va à sa perte car il est fondé sur une architecture défectueuse et parfaitement inadéquate. Pour simplifier, je dirais que le profit engrangé par les gains de productivité, et singulièrement par la robotisation, ne vont pas aux hommes qui réalisent ces gains magistraux [1] mais à des sociétés (dirigées par quelques individus qui deviennent de plus en plus riches et de plus en plus vite). D'autres énormes profits sont réalisés par des groupes qui jouent à des opérations financières creuses, qui n'ont aucun lien avec une quelconque réalité matérielle, mais qui n'en n'ont pas moins une factualité virtuelle colossale. Qu'il s'agisse de l'une ou l'autre sphère, les profits monumentaux ne vont plus à l'économie réelle : ils dorment ou s'investissent dans cette économie financière virtuelle où seules des machines sont à l'oeuvre. En d'autres termes, l'argent ne circule plus, ou seulement en circuit fermé dématérialisé. Pour faire court : il ne va plus dans votre poche ou dans la mienne. Ce constat accablant a un terme qui ne l'est pas moins : notre incapacité à consommer, raisonnablement si possible, car nous n'en avons plus les moyens. à quoi serviront alors les automobiles qui sortent des usines, les télévisions 4K, les ordinateurs ultra-puissants, les téléphones caméléons, les spectacles, les pièces de théâtre, les films et la musique si nous ne pouvons plus nous les permettre ? C'est en cela que l'architecture actuelle du capitalisme le conduit à sa propre perte. C'est exactement le propos de Jérémy Rifkin dans l'excellent livre The Zero Marginal Cost Society The Internet of Things, the Collaborative Commons, and the Eclipse of Capitalism mais aussi de cette intervention de Yanis Varoufakis, ancien ministre de l'économie grec, a Genève en décembre 2015 ci-dessous:

{VIDEO:https://www.youtube.com/embed/51FbT-AWZ-M;CAPTION:Capitalism will eat democracy ? unless we speak up}

Quelques citations célèbres de gens qui ne le furent pas moins

JE VEUX DES CITATIONS DES PRESIDENTS DES éTATS-UNIS QUI PRéVIENNENT DU DANGER DU CONTRôLE DE LA CRéATION DE MONNAIE

CHAQUE CITATION DOIT ENCORE FAIRE L'OBJET D'UNE STRICTE VéRIFICATION

Bouton pour augmenter la taille de la zone = note personnelle

Celui qui contrôle l'argent de la nation contrôle la nation ? Thomas Jefferson
Je crois que les institutions bancaires sont plus dangereuses pour nos libertés qu'une armée debout ? Thomas Jefferson
Si le peuple americain permettait jamais aux banquiers privés de contrôler la creation de monnaie, d'abord par l'inflation, ensuite par la déflation, les banques et sociétés qui croîtront autour des banques priveront les gens de toute propriété et leurs enfants se réveilleraient sans toit sur le continent que leurs pères ont conquis ? Thomas Jefferson
Donnez-moi le contrôle sur la monnaie d'une nation et je n'aurai pas à le soucier de ceux qui font ses lois ? Let me issue and control a nation's money and I care not who writes the laws ? Mayer Amshel Rothschild
Ceux qui comprennent le système seront soit tellement intéressés par ses profits ou tellement dépendants de ses faveurs qu'il n'y aura pas d'opposition de la part de cette classe de gens, quand à l'inverse, la grande partie du peuple, bien incapable de comprendre les formidables avantages que le capital tire du système, en portera le fardeau sans s'en plaindre, et peut-être même bien sans jamais suspecter que le système est contraire à ses intérêts ? The few who understand the system will either be so interested in its profits or be so dependent upon its favours that there will be no opposition from that class, while on the other hand, the great body of people, mentally incapable of comprehending the tremendous advantage that capital derives from the system, will bear its burdens without complaint, and perhaps without even suspecting that the system is inimical to their interests." ? The Rothschild brothers of London writing to associates in New York, 1863.
Nous avons besoin de nouveles règles publiques, indépendantes. Le néolibéralisme apparaît comme un système économiquement malsain. Il génère de la pauvreté. Il est dogmatique et injuste. Il menace la démocratie. C'est un mauvais modèle économique ? Joseph Stiglitz, prix Nobel d?économie en 2001 un Quand le capitalisme perd la tête, 2003
Si vous désirez être les esclaves des banques, et payer pour financer votre propre esclavage, alors laissez les banques créer l'argent. Josiah Stamp, Gouverneur de la Banque d'Angleterre, 1920
La découverte de cette capacité des banques à ainsi créer de l?argent se produisit très tôt dans l?histoire de la banque, et selon l?expression populaire, ce sont bien les crédits qui, aujourd?hui font les dépôts, et non le contraire. ? John Kenneth Galbraith in L?argent, 1975
La monnaie-papier est menacée d?un accroissement illimité de son offre qui finirait par en détruire toute la valeur ? John Kenneth Galbraith in L?argent, 1975
Le processus par lequel les banques créent de l?argent est si simple que l?esprit en demeure confondu. [?] Les crédits font les dépôts. ? John Kenneth Galbraith in L?argent, 1975
Il est une chance que les gens de la nation ne comprennent pas notre système bancaire et monétaire, parce que si tel était le cas, je crois qu'il y aurait une revoltion avant demain matin ? Henry Ford, 1863-1947
Tous les citoyens devraient parfaitement connaître les mécanismes élémentaires de la création monétaire et de la dette publique ? étienne Chouard in La dette publique, une affaire rentable
[?] ce sont les banquiers privés qui maîtrisent le pouvoir politique, et la maîtrise privée de la création monétaire est un verrou diabolique qui interdit en profondeur tout droit des peuples à disposer d'eux-mêmes ? étienne Chouard in La dette publique, une affaire rentable
Money is a new form of slavery, and distinguishable from the old simply by the fact that it is impersonal - that there is no human relation between master and slave ? Leo Tolstoy, écrivain.
Le monde de la haute finance se laisse seulement comprendre si l?on a conscience que le maximum d?admiration va à ceux-là mêmes qui fraient la voie aux plus grandes catastrophes ? John Kenneth Galbraith in La crise économique de 1929, en 1955
Il est aujourd'hui, pour le moins paradoxal de constater que, lorsque pendant des siècles l'Ancien Régime avait préservé jalousement le droit de l'Etat de battre monnaie et le privilège exclusif d'en garder le bénéfice, la République démocratique a abandonné pour une grande part ce droit et ce privilège à des intérêts privés ». ? Maurice Allais, prix Nobel d?économie de 1988 pour sa théorie de l'équilibre général et partiel
Par essence, la création monétaire ex nihilo que pratiquent les banques est semblable, je n'hésite pas à le dire pour que les gens comprennent bien ce qui est en jeu ici, à la fabrication de monnaie par des faux-monnayeurs, si justement réprimée par la loi. Concrètement elle aboutit aux mêmes résultats. La seule différence est que ceux qui en profitent sont différents ? Maurice Allais, prix Nobel d?économie de 1988
La Fed est largement responsable de [l'ampleur de la crise de 1929]. Au lieu d'user de son pouvoir pour compenser la crise, elle réduisit d'un tiers la masse monétaire entre 1929 et 1933? Loin d'être un échec du système de libre entreprise, la crise a été un échec tragique de l'état ? Milton Friedman in Two lucky people : Memoirs
J'ai deux grands ennemis: l'armée du Sud en face et les banquiers en arrière. Et des deux, ce sont les banquiers qui sont mes pires ennemis ? Abraham Lincoln
Nous disons dans notre programme que nous croyons que le droit de frapper et d'émettre la monnaie est une fonction du gouvernement. Nous le croyons. Et ceux qui y sont opposés nous disent que l'émission de papier-monnaie est une fonction de la banque, et que le gouvernement doit se retirer des affaires de la banque. Eh bien ! moi je leur dis que l'émission de l'argent est une fonction du gouvernement, et que les banques doivent se retirer des affaires du gouvernement... Lorsque nous aurons rétabli la monnaie de la Constitution, toutes les autres réformes nécessaires seront possibles, mais avant que cela ne soit fait, aucune autre réforme ne peut être accomplie ? William Jennings Bryan in YYY
Cette loi [23 décembre 1913, loi de la Réserve Fédérale] établit le plus gigantesque trust sur terre. Lorsque le Président [Wilson] signera ce projet de loi, le gouvernement invisible du Pouvoir Monétaire sera légalisé... le pire crime législatif de tous les temps est perpétré par cette loi sur la banque et le numéraire ? Charles A. Lindbergh
Toutes les perplexités, désordres et misères ne proviennent pas tant de défauts de la Constitution, du manque d'honneur ou de vertu, que d'une ignorance complète de la nature de la monnaie, du crédit et de la circulation ? John Adams in Lettre à Thomas Jefferson, en 1787
Ma contribution au passage de la loi des Banques Nationales fut la plus grande erreur financière de ma vie. Cette loi a établi un monopole qui affecte chaque intérêt du pays. Cette loi doit être révoquée, mais avant que cela puisse être accompli, le peuple devra se ranger d'un côté, et les banques de l'autre, dans une lutte telle que nous n'avons jamais vue dans ce pays ? Salmon Portland Chase, Secrétaire du Trésor sous Lincoln

To be continued ... et aussi voir http://www.moneyreformparty.org.uk/money/about_money/quotes.php

Il manque aux états-Unis le courage politique nécessaire à traiter ces gens comme ils méritent de l'être c'est-à-dire comme les criminels qu'ils sont. Ils sont responsables d'escroqueries, de vols, de spoliations diverses.

L'intimité indécente entre la chose politique et la chose économique aux états-Unis est choquante (immixtion de l'économie dans le fait politique - industrie de l'armement et du pétrole par exemple). IL FAUT DéVELOPPER.

Les agences de notation sont à la solde de ces ploutocrates qui par le biais de leurs notations dirigent les taux d'intérêt auxquels les marchés financiers prêtent aux états.

[a href="https://www.youtube.com/embed/fzF7mPpsFQI"]Géopolitique, ... (Indiquer de quelle minute à quelle minute regarder
CE BILLET N'EST PAS FINI

Une dette qui n'en finit pas de grossir

Le système est bâti pour que la dette augmente sans fin. C'est inhérent au système, c'en est une partie constitutive.

Voici le tableau de la dette publique belge (source Wikipedia (le 14/01/2016 à 11:24:38)et affaires économiques)

IL ME FAUT LES CHIFFRES DE 2012, 2013, 2014 et 2015 (note personnelle)

Aussi consulter le site http://nllefeodalite.canalblog.com/archives/2010/12/31/20005732.html
Evolution de la dette publique belge
Année % du PIB Milliards d'euros
Courants Base 2011
1980 76,1 % 48,51 115,34
1981 88,9 % 60,47 132,94
1982 98,8 % 76,48 155,55
1983 109,4 % 92,12 174,84
1984 113,6 % 105,72 190,46
1985 118,4 % 121,83 211,02
1986 123,6 % 134,32 231,26
1987 128,1 % 145,58 247,07
1988 128,6 % 157,72 262,63
1989 125,3 % 168,28 270,48
1990 129,2 % 179,09 278,14
1991 130,7 % 192,14 290,33
1992 133,5 % 205,47 303,16
1993 137,8 % 224,92 323,16
1994 135,9 % 231,43 326,45
1995 130,2 % 236,23 328,43
1996 127,2 % 238,12 322,88
1997 122,5 % 243,08 325,89
1998 117,2 % 241,90 322,42
1999 113,6 % 246,76 322,64
2000 107,8 % 251,06 320,28
2001 106,5 % 257,16 321,08
2002 103,4 % 262,75 323,61
2003 98,4 % 263,02 318,40
2004 94,0 % 269,78 319,31
2005 92,0 % 277,93 319,74
2006 88,0 % 278,60 315,32
2007 84 % 285,81 313,79
2008 89,2 % 310,83 332,51
2009 95,7 % 321,84 343,39
2010 95,6 % 341,61 353,52
2011 97,8 % 363,84 363,84
2012 95 % 372
2013 x % x x
2014 x % x x
2015 x % x x
2016 x % x x
2017 x % x x
2018 x % x x
? Examiner la dette française Je pense aussi avoir trouvé LA raison pour laquelle Kennedy à été assassiné : je pense que c'est parce qu'il voulait retirer à la Fed le pouvoir de créer le dollar. Voir http://desiebenthal.blogspot.be/2015/12/les-kennedy-tues-qui-les-crimes-ont.html dans son entier Sources à étudier et considérer http://www.michaeljournal.org/plenty49.htm http://www.versdemain.org/articles/credit-social/item/l-histoire-du-controle-bancaire-aux-etats-unis
La caste
Les morts-vivants delà dette et le méga-krach à venir
des violences policières jamais vues
Mettre une vidéo avec http://youtu.be/Yb5ivvcTvRQ

Notes de bas de page

[1] … Mon métier d'informaticien m'a fait réalisé de très nombreux programmes qui ont permis l'automatisation de très nombreuses tâches mais jamais je n'ai touché les dividendes de ce travail, pas plus que mes collègues. Ce sont bel et bien les entreprises pour lesquelles j'ai travaillé qui ont collecté les profits même si au demeurant c'était de ma tête qu'étaient venues les idées. Ce qui est vrai pour mon cas personnel est vrai pour de nombreuses personnes qui sont dans des cas pareils ou similaires

par Pat Boens

Top
Le Blog Apocryphe utilise des cookies pour sauver vos préférences et RIEN d'autre. Je vous demande de bien vouloir accepter les cookies qui sont positionnés sur mon blog et je vous promets en retour de ne RIEN laisser transparaître de votre parcours de visite, dont d'ailleurs vous me faites l'honneur. Au cas où néanmoins vous n'accepteriez pas d'utiliser les cookies, vous aurez probablement une navigation LÉGÈREMENT dégradée sur le Blog Apocryphe. Bonne visite!X