Soyons en contact

 

Les banques seront-elles victimes du faible taux d'attrition du secteur ?

Les banques seront-elles victimes du faible taux d'attrition du secteur ?

1m45s

Le churn rate, autrement appelé taux d'attrition, du secteur bancaire est faible, voire très faible. En gros, les gens ne changent pas facilement de banque. Le moment le plus risqué — pour la banque — est le moment de l'achat d'une première maison. Le taux dicte la valse; moins élevé chez un concurrent, celui-ci emporte le prêt hypothécaire et le client.

Le faible taux d'attrition s'explique par une offre bancaire uniforme et quasi indifférenciée : pourquoi changer de banque si les services des concurrents sont sensiblement similaires ?

Avec un risque très modéré de perdre le client et avec une bancarisation quasi obligatoire, les banques se trouvent en position très confortable depuis de nombreuses années. Ce confort pourrait-il être un instrument de leur future perte ?

Je le crois. Le secteur bancaire n'a pas encore connu sa période de concurrence intensifiée comme l'a connu le secteur des télécoms par exemple. Notez au passage que ce qui est vrai pour les banques est aussi vrai, quoiqu'à moindre mesure, pour le secteur de l'assurance mais est tout à fait approprié au secteur de l'énergie, de l'électricité en particulier. Le secteur bancaire n'est pas (encore) bien armé pour faire face à une guerre des services et des prix; il ne pourrait pas soutenir une guerre des forfaits comme celle qui oppose Proximus, Base ou Orange. Le secteur bancaire ne tire pas toute la quintessence des données sur lesquelles il est assis.

C'est en cela que je pense que leur taux d'attrition actuel les empêche de se moderniser ou est, à tout le moins, un énorme frein : elles n'en ont pas le besoin et elles continueront à ne pas en éprouver le besoin tant que la concurrence restera cantonnée aux acteurs actuels du secteur. La donne pourrait bien changer très vite si un concurrent, issu du secteur des télécoms par exemple, faisait brusquement irruption dans les services financiers : Proximus par exemple, comme je le suggérais dans un billet précédent.


Top
Le Blog Apocryphe utilise des cookies pour sauver vos préférences et RIEN d'autre. Je vous demande de bien vouloir accepter les cookies qui sont positionnés sur mon blog et je vous promets en retour de ne RIEN laisser transparaître de votre parcours de visite, dont d'ailleurs vous me faites l'honneur. Au cas où néanmoins vous n'accepteriez pas d'utiliser les cookies, vous aurez probablement une navigation LÉGÈREMENT dégradée sur le Blog Apocryphe. Bonne visite!X