Soyons en contact

 

Les pensées de Mark Twain - Les citations

This page is still under construction

25-12-2016 - 13:1728-12-2016 - 20:45

Mark Twain, 1835-1910, de son vrai nom Samuel L. Clemens.

Je suis tombé sur un petit livre où les pensées de Mark Tain sont exposées sous forme de citations rassemblées par Héléne Emeret et choisies et présentées par Franz-Olivier Giesbert : Les pensées. J'en ai commencé la lecture mais je ne saurais extraire les citations d'un recueil de … citations. Ce ne serait pas sérieux car je ne ferais que reproduire le recueil. Ainsi donc, je m'en vais lire et relire du Mark Twain et en extraire mes propres citations. C'est un travail en cours qui commence par Plus fort que Sherlock Holmes (Texte libre de droits. Corrections, édition, conversion informatique et publication par le groupe : Ebooks libres et gratuits http://fr.groups.yahoo.com/group/ebooksgratuits Adresse du site web du groupe : http://www.ebooksgratuits.com/ — Novembre 2007). Au fond, je suis heureux de faire ce travail, tout personnel : il me permettra — il me permet déjà — de me familiariser avec le personnage qui, depuis que je l'ai appris, a acquis toute ma sympathie du fait qu'il a milité ardemment contre la politique expansionniste des États-Unis en devenant le vice-président de la Ligue anti-impérialiste (dont on voit que ce n'est pas un problème nouveau !).

Plus fort que Sherlock Holmes

Dans ce monde […] il faut être comme le commun des mortels, si l’on ne veut provoquer ni moqueries, ni envie, ni jalousie. — in Plus fort que Sherlock Holmes
Combien aveugles, insensées et arbitraires sont certaines lois de la nature, la plupart d’entre elles au fond ! — in Plus fort que Sherlock Holmes
Les feuilles publiques de ce pays s’entendent merveilleusement à soutenir une noble cause… surtout lorsqu’elles entrevoient une bonne affaire. — in Plus fort que Sherlock Holmes
Mon Dieu ! comme je voudrais avoir quelques années de plus pour mieux supporter les émotions. — in Plus fort que Sherlock Holmes
[…] comment peut-on écrire lorsqu’on n’a à enregistrer que des insuccès ? — in Plus fort que Sherlock Holmes
[…] il soupirait après l’enfer de l’autre monde pour faire diversion aux misères de cette vie. — in Plus fort que Sherlock Holmes
Il est reconnu […] que les caractères doux souffrent amèrement de la moindre brutalité, plus amèrement peut-être que les caractères fortement trempés qui s’emportent en paroles et se laissent même aller aux voies de fait quand leur patience est à bout et que la coupe déborde. — in Plus fort que Sherlock Holmes
Le meilleur moyen d’égarer un policier est de le conserver auprès de soi quand on prépare un coup. — in Plus fort que Sherlock Holmes
[…] ce que nous prenons pour la pensée n’est souvent qu’un dédale d’idées informes. — in Plus fort que Sherlock Holmes
– C’est à se demander comment Dieu a pu créer un pareil phénomène. […]
– S’il l’a créé, il a dû s’y prendre à plusieurs fois, j’imagine ! — in Plus fort que Sherlock Holmes

C’est toujours ce qui arrive avec les lynchages ; lorsqu’on découvre qu’on s’est trompé on se désole, mais il est trop tard [...] — in Plus fort que Sherlock Holmes
La foule n’est qu’un ramassis de poltrons et quatre-vingt-dix-neuf fois sur cent le shériff lui-même est le roi des lâches. — in Plus fort que Sherlock Holmes
Le shériff qui abandonne un prisonnier à la fureur aveugle de la foule est le dernier des lâches. — in Plus fort que Sherlock Holmes
Mon Dieu ! qu’il faut donc être lâche pour avoir peur d’une foule en train de lyncher un homme ! — in Plus fort que Sherlock Holmes

Cannibalisme en voyage

La nature, trop longtemps comprimée, demandait sa revanche et faisait entendre un appel impérieux ! — in Cannibalisme en voyage

L'homme au message pour le directeur général

Nous avons tous deux atteint l’âge où, en fumant une pipe pour tuer le temps, on parle beaucoup moins volontiers du charme de la vie que de ses propres ennuis. — in L'homme au message pour le directeur général
[…] puis ils s’assirent patiemment à son chevet, et attendirent. (Ils étaient payés à l’année et non à la tâche, ne l’oublions pas !) — in L'homme au message pour le directeur général
[…] chacun en ce monde, petit ou grand, a un ami particulier, un ami de cœur à qui il est heureux de rendre service. (Je ne veux parler naturellement que de services rendus avec bonne humeur et sans rechigner). — in L'homme au message pour le directeur général
Le grand-maître avait le titre de comte : il allait le créer duc, et lui donnerait de vastes propriétés qu’il confisquerait à un membre de l’opposition. — in L'homme au message pour le directeur général

Les geais bleus

Un geai n’a pas plus de principes qu’un député ou un ministre : il ment, il vole, il trompe, et trahit avec la même désinvolture, et quatre fois sur cinq il manquera à ses engagements les plus solennels. Un geai n’admet jamais le caractère sacré d’une parole donnée. — in Les geais bleus
[…] le geai bleu surpasse toute créature humaine ou divine dans l’art de gronder : il le fait simplement avec un calme, une mesure, et une pondération parfaite. Oui, monsieur, un geai vaut un homme. Il pleure, il rit, et prend des airs contrits ; je l’ai entendu raisonner, se disputer et discuter ; il aime les histoires, les potins, les scandales ; avec cela plein d’esprit, il sait reconnaître ses torts aussi bien que vous et moi. — in Les geais bleus

Comment j’ai tué un ours

Soyez bons envers les animaux. — in Comment j’ai tué un ours
C’est très joli d’imaginer ce qu’on ferait en face de tel ou tel danger, mais en général, on agit tout différemment […] — in Comment j’ai tué un ours
[…] il ne faut pas demander à un ours d’avoir des manières élégantes ! — in Comment j’ai tué un ours
La lucidité et la présence d’esprit dans les circonstances pathétiques de la vie sont faits assez connus […] — in Comment j’ai tué un ours
[…] en face de la mort on ne trouve pas une seule bonne action à son acquit, tandis que les mauvaises affluent d’une manière humiliante. — in Comment j’ai tué un ours

Un chien à l'église

Le pasteur commença son prêche et s’étendit si longuement sur son sujet que peu à peu les têtes tombèrent ; Dieu sait pourtant que la conférence était palpitante d’intérêt, car il promettait la récompense finale à un nombre d’élus si restreint qu’il devenait presque inutile de chercher à atteindre le but. — in Un chien à l'église

Une victime de l’hospitalité

[…] l’eau pure et cristalline constitue une boisson exquise pour les pauvres déshérités de l’existence. — in Une victime de l’hospitalité
[…] les gens viennent chez vous pour trouver de l’agrément ! Lorsqu’ils sont sous votre toit, vous leur devez le confort sous toutes ses formes. Ils s’attendent à être fêtés, soignés, cajolés et bordés dans leur lit le soir. — in Une victime de l’hospitalité
Si votre ami fait des avantages matériels qu’il peut trouver chez vous plus de cas que des charmes intellectuels, s’il dédaigne votre amitié parce qu’il ne trouve pas chez vous tout le luxe et le confort qu’il aime, alors, ne l’honorez pas du nom d’“Ami” ! — in Une victime de l’hospitalité

Les droits de la femme par Arthemus Ward

La femme est une des plus belles institutions de ce bas monde ; nous pouvons nous en glorifier. Nul ne peut se passer de la femme. S’il n’y avait pas de femmes sur terre, je ne serais pas ici à l’heure actuelle. La femme est précieuse dans la maladie ; précieuse dans l’adversité comme dans le bonheur ! Ô femme ! m’écriai-je sous l’effluve d’un souffle poétique, tu es un ange quand tu ne cherches pas à sortir de tes attributions ; mais quand tu prétends intervertir les rôles et porter la culotte (ceci soit dit au figuré) ; lorsque tu désertes le foyer conjugal et que, la tête farcie des théories féministes, tu t’élances comme une lionne en courroux, en quête d’une proie à dévorer ; lorsque, dis-je, tu veux te substituer à l’homme, tu deviens un être infernal et néfaste ! — in Les droits de la femme par Arthemus Ward
ICI LE TEXTE DE LA CITATION — in Les droits de la femme par Arthemus Ward
ICI LE TEXTE DE LA CITATION — in Les droits de la femme par Arthemus Ward
ICI LE TEXTE DE LA CITATION — in Les droits de la femme par Arthemus Ward
ICI LE TEXTE DE LA CITATION — in Les droits de la femme par Arthemus Ward
ICI LE TEXTE DE LA CITATION — in Les droits de la femme par Arthemus Ward
ICI LE TEXTE DE LA CITATION — in Les droits de la femme par Arthemus Ward
ICI LE TEXTE DE LA CITATION — in Les droits de la femme par Arthemus Ward
ICI LE TEXTE DE LA CITATION — in Les droits de la femme par Arthemus Ward
ICI LE TEXTE DE LA CITATION — in Les droits de la femme par Arthemus Ward
ICI LE TEXTE DE LA CITATION — in Les droits de la femme par Arthemus Ward
ICI LE TEXTE DE LA CITATION — in Les droits de la femme par Arthemus Ward
ICI LE TEXTE DE LA CITATION — in Les droits de la femme par Arthemus Ward
ICI LE TEXTE DE LA CITATION — in Les droits de la femme par Arthemus Ward
ICI LE TEXTE DE LA CITATION — in Les droits de la femme par Arthemus Ward
ICI LE TEXTE DE LA CITATION — in Les droits de la femme par Arthemus Ward
ICI LE TEXTE DE LA CITATION — in Les droits de la femme par Arthemus Ward

Top
Le Blog Apocryphe utilise des cookies pour sauver vos préférences et RIEN d'autre. Je vous demande de bien vouloir accepter les cookies qui sont positionnés sur mon blog et je vous promets en retour de ne RIEN laisser transparaître de votre parcours de visite, dont d'ailleurs vous me faites l'honneur. Au cas où néanmoins vous n'accepteriez pas d'utiliser les cookies, vous aurez probablement une navigation LÉGÈREMENT dégradée sur le Blog Apocryphe. Bonne visite!X