Soyons en contact

 

Matt Damon - Topsy-Turvy World

28-01-2017 - 07:0628-01-2017 - 10:25

Faisant mon petit marché d'informations, je suis tombé sur le passage à la tribune de Matt Damon. J'en fais la transcription ci-dessous, et j'en fournis aussi la traduction.

Matt Damon from Howard Zinn's speech: The Problem is Civil Obedience

I start from the supposition that the world is topsy-turvy, that things are all wrong, that the wrong people are in jail and that the wrong people are out of jail, that the wrong people are in power and the wrong people are out of power, that the wealth is distributed in this country and the world in such a way as not simply require a small reform but to require a drastic reallocation of wealth. I start from the supposition that we don't have to say too much about this because all we have to do is think about the state of the world today and realize that things are all upside down.

If you don't think, if you just listen to TV and read scholarly things, you actually begin to think that things are not so bad, or that just little things are wrong. But you have to get a little detached, and then come back and look at the world, and you are horrified. So we have to start from that supposition that things are really topsy-turvy.

And our topic is topsy-turvy: civil disobedience. As soon as you say the topic is civil disobedience, you are saying our problem is civil disobedience. That is not our problem.... Our problem is civil obedience. Our problem is the numbers of people all over the world who have obeyed the dictates of the leaders of their government and have gone to war, and millions have been killed because of this obedience. We recognize this for Nazi Germany. We know that the problem there was obedience, that the people obeyed Hitler. People obeyed; that was wrong. They should have challenged, and they should have resisted; and if we were only there, we would have showed them. Even in Stalin's Russia we can understand that; people are obedient, all these herdlike people. Remember those bad old days when people were exploited by feudalism? Everything was terrible in the Middle Ages but now we have Western civilization, the rule of law. The rule of law has regularized and maximized the injustice that existed before the rule of law, that is what the rule of law has done.

When in all the nations of the world the rule of law is the darling of the leaders and the plague of the people, we ought to begin to recognize this. We have to transcend these national boundaries in our thinking. Nixon and Brezhnev have much more in common with one another than we have with Nixon. J. Edgar Hoover has far more in common with the head of the Soviet secret police than he has with us. It's the international dedication to law and order that binds the leaders of all countries in a comradely bond. That's why we are always surprised when they get together they smile, they shake hands, they smoke cigars, they really like one another no matter what they say.

What we are trying to do, I assume, is really to get back to the principles and aims and spirit of the Declaration of Independence. This spirit is resistance to illegitimate authority and to forces that deprive people of their life and liberty and right to pursue happiness, and therefore under these conditions, it urges the right to alter or abolish their current form of government and the stress had been on abolish. But to establish the principles of the Declaration of Independence, we are going to need to go outside the law, to stop obeying the laws that demand killing or that allocate wealth the way it has been done, or that put people in jail for petty technical offenses and keep other people out of jail for enormous crimes. My hope is that this kind of spirit will take place not just in this country but in other countries because they all need it. People in all countries need the spirit of disobedience to the state, which is not a metaphysical thing but a thing of force and wealth. And we need a kind of declaration of interdependence among people in all countries of the world who are striving for the same thing.

La traduction :

Je pars de la supposition que le monde est sens dessus dessous, que les choses sont complètement erronées, que les mauvaises personnes sont en prison et que les mauvaises personnes en sont en-dehors, que les mauvaises personnes sont au pouvoir et les mauvaises personnes sont en-dehors du pouvoir, que la richesse est distribuée dans ce pays et le monde de telle sorte que cela ne requiert pas une petite réforme mais exige une redistribution radicale des richesses. Je pars de l’hypothèse que nous n’avons pas à dire beaucoup de choses à ce sujet, parce que tout ce que nous devons faire est de penser à l'état du monde d'aujourd'hui et réaliser que tout est sens dessus dessous.

Si vous ne pensez pas, si vous vous contentez d'écouter la TV ou de lire des choses savantes, vous commencez réellement à penser que les choses ne sont pas si mauvaises, ou que peu de choses sont fausses. Mais vous devez vous détacher légèrement et puis revenir et regarder le monde, et vous êtes horrifié. Nous avons donc à partir de cette supposition que les choses sont vraiment sens dessus dessous.

Et notre sujet est vraiment cela, “sens dessus dessous” : la désobéissance civile. Dès que vous dites que le sujet est la désobéissance civile, vous êtes en train de dire que le problème est la désobéissance civile. Ce n'est pas notre problème … Notre probleme est l'obéissance civile. Notre problème c'est le nombre de personnes partout dans le monde qui ont obéi aux dictats des meneurs de leur gouvernement et qui sont partis à la guerre, et les millions qui onr été tués à cause de cette obéissance. Nous reconnaissons cela pour l'Allemagne nazie. Nous savons que le problème là était l'obéissance, que le peuple a obéi à Hitler. Le peuple a obéi; voilà l'erreur. Ils auraient dû le défier, et ils auraient dû résister; si nous avions été là, on leur aurait montré. Même dans la Russie de Staline on comprend cela; les gens sont obéissants, tous ces gens qui sont comme des troupeaux. Vous vous rappelez ces mauvais jours quand les gens étaient exploités par le féodalisme ? Tout était terrible au the Moyen Age mais maintenant nous avons la civilisation occidentale, la règle de la Loi. La règle de la Loi a régularisé et maximiséd l'injustice qui existait avant la règle de la Loi, voilà ce que la règle de la Loi a fait.

Quand dans toutes les nations du monde, la primauté du droit est le chouchou des dirigeants et la peste du peuple, nous devrions commencer à reconnaître ce fait. Nous devons transcender ces frontières nationales dans notre façon de penser. Nixon et Brejnev ont beaucoup plus en commun l'un avec l'autre que nous avons avec Nixon. J. Edgar Hoover a beaucoup plus en commun avec le chef de la police secrète soviétique qu’il a avec nous. C’est l’engagement international à l’ordre public qui lie les dirigeants de tous les pays dans une forme de camaraderie. C’est pourquoi nous sommes toujours surpris quand ils sont ensemble de voir qu'ils sourient, se serrent la main, fument des cigares, ils s'aiment vraiment bien les uns les autres, peu importe ce qu’ils disent.

Ce que nous essayons de faire, je suppose, est vraiment de revenir aux principes et objectifs, à l'esprit de la Déclaration d’Indépendance. Cet esprit est la résistance à l’autorité illégitime et aux forces qui privent les gens de leur vie et la liberté et le droit de poursuivre le bonheur, et, par conséquent, dans ces conditions, exige le droit de modifier ou de supprimer leur forme actuelle du gouvernement et le stress a été d’abolir. Mais pour établir les principes de la Déclaration d’Indépendance, nous allons avoir besoin d’aller hors du cadre de la Loi, d’arrêter d'obéir aux lois qui demandent le meurtre ou qui allouent la richesse de la façon qui a eu cours, ou que les gens soient mis en prison pour des infractions mineures techniques et garder les autres hors de prison alors même qu'ils ont commis des crimes énormes. Mon espoir est que ce genre d’esprit naîtra non seulement dans ce pays mais dans d’autres pays car ils ont tous besoin. Les peuples du monde entiers ont besoin de l’esprit de désobéissance à l’État, qui n’est pas une chose métaphysique mais quelque chose qui a à voir avec la force et la richesse. Et nous avons besoin d’une sorte de déclaration d’interdépendance entre les personnes du monde entier qui se battent pour la même chose.


Top
Le Blog Apocryphe utilise des cookies pour sauver vos préférences et RIEN d'autre. Je vous demande de bien vouloir accepter les cookies qui sont positionnés sur mon blog et je vous promets en retour de ne RIEN laisser transparaître de votre parcours de visite, dont d'ailleurs vous me faites l'honneur. Au cas où néanmoins vous n'accepteriez pas d'utiliser les cookies, vous aurez probablement une navigation LÉGÈREMENT dégradée sur le Blog Apocryphe. Bonne visite!X