Soyons en contact

 

Ne compte pas en argent. Compte en douleurs.

22-01-2017 - 11:4222-01-2017 - 11:50

administration, ronds de cuir, fonctionnaires, mollusques, parasites, bureaucrates, fainéants, bons à rien, politique, dindons

Comme j'allais mettre encore un morceau de sucre dans mon café, l'ombre du père Grandet arrêta le mouvement de ma main, et me dit : « laisse donc il sera peut-être trop sucré. »

Oui, lui dis-je, mais il est certainement un peu trop amer. » il reprit point qu'est-ce qu'un peu d'amertume sur ta langue ? Quand pèsera tu les plaisirs et les peines qu'il coûte ? Père Grandet, lui dis-je, les choses ont changé depuis vous, et le sucre n'est pas cher. Ne compte pas en argent. Compte en douleurs. Il y a des pauvres Flamands, qu'on appelle les camberlots, qui viennent en bande, à l'automne, pour arracher la betterave; qu'il y ait de la rosée ou qu'il pleuve, ils sont mouillés jusqu'à mi-corps, comme s'ils travaillaient dans l'eau. On les loge dans des masures, où ils couchent sur la paille. Va maintenant jusqu'à la sucrerie et jusqu'à la raffinerie, tu verras d'autres hommes, presque nus, cuits par les chaudières, saisis par les courants d'air, qui montent et descendent, toujours courant, et chargés comme des mulets. N'oublie pas les femmes qui mettent les morceaux de sucre en paquets. Joli travail, penses-tu, pour des mains blanches ? — Émile-Auguste Chartier (Alain) in Café sans sucre — 20 octobre 1908

Top
Le Blog Apocryphe utilise des cookies pour sauver vos préférences et RIEN d'autre. Je vous demande de bien vouloir accepter les cookies qui sont positionnés sur mon blog et je vous promets en retour de ne RIEN laisser transparaître de votre parcours de visite, dont d'ailleurs vous me faites l'honneur. Au cas où néanmoins vous n'accepteriez pas d'utiliser les cookies, vous aurez probablement une navigation LÉGÈREMENT dégradée sur le Blog Apocryphe. Bonne visite!X