Soyons en contact

 

On nous a volé la démocratie!

24-11-2015 - 19:1729-01-2017 - 20:41

démocratie, société, vote, vol, illusion, Donald Trump, discours d'investiture

On nous a volé la démocratie!

Ce n'est plus un secret pour personne, du moins je l'espère! C'est un constat unanime et il serait souhaitable que chacun en prenne bien conscience pour que nous puissions enfin agir dans l'intérêt de tous. Que ce soit donc clair : nous ne vivons pas/plus en démocratie !. Et cela quand bien même nous laisse-t-on une certaine forme de liberté d'expression, ce à quoi je réponds habituellement que si dans les dictatures on dit aux gens «Tais-toi !», dans nos pays on leur dit «Cause toujours !».

Voici une petite vidéo qui démonte les mécanismes à l'oeuvre dans les élections américaines, un pays qui se prétend être la plus grande démocratie du monde:

Our democracy no longer represents the people. Here's how we fix it ? Larry Lessig

Voici un petit transcript du film Zeitgeist ? Move Forward à partir de 2h 20' 10" :

Of course, when you hear the word "freedom", it tends to be in the same sentence with something called "democracy" It's facinating how people today seem to believe that they actually have a relevant influence on what their government does, forgetting that the very nature of our system offers everything for sale. The only vote that counts is the monetary vote, and it doesn't matter how much any activist yells about ethics or accountability. In a market system, every politician, every legislation and hence, every government is for sale. [...] The fact is, politics is a business no different than any other in a market system and they care about their self-interest before anything else. ? Zeitgeist ? Move Forward
I don't really, honestly, deep down believe in political action. I think the system contracts and expands as it wants to. It accommodates these changes. I think the civil rights movement was an accommodation on the part of those who own the country. I think they see where their self-interest lies, they see a certain amount of freedom seems good, an illusion of liberty. Give these people a voting day every year so that they will have the illusion of meaningless choice, meaningless choice that we go like slaves and say ?Oh, I voted?. The limits of debate in this country are established before the debate even begins and everyone else is marginalized and made to seem either communist of some sort of disloyal person, a "kook". There's a word. And now it's "conspiracy". See, they've made that something that should not be even entertained for a minute: that powerful people might get together and have a plan! Doesn't happen! You're a kook! You're a conspiracy buff ? Goerge Carlin

… ce qui se traduit par :

Bien entendu, quand vous entendez le mot "liberté", cela tend à être dans la même phrase que quelque chose comme "démocracie". Il est fascinant [de voir] comment les gens aujourd'hui semblent penser qu'ils ont une influence pertinente sur ce que leur gouvernement fait, oubliant que la nature même de notre système met tout en vente. Le seule vote qui compte est le vote monétaire, et il importe peu combien n'importe quel activiste hurle à propos d'éthique ou de responsabilisation. Dans un système de marché, tout politicien, toute législation et donc, tout gouvernement est à vendre. […] Le fait est que la politique est un business qui n'est pas différent de n'importe quel autre dans un système de marché et ils soignent leurs propres intérêts avant quoi que ce soit d'autre ? Zeitgeist ? Move Forward
Je ne crois pas réellement, honnêtement, tout au fond de moi en l'action politique. Je pense que le système se contracte et gonfle quand il le veut. Il s'accommode de ces changements. Je pense que le mouvement des droits civils est une adaptation de la part de ceux qui possèdent ce pays. Je pense qu'ils ne regardent que leur propre intérêt , qu'ils considèrent qu'un peu de liberté est bon, une illusion de liberté. Donnez à ces gens un jour de vote tous les ans de telle sorte qu'ils aient l'illusion d'un choix, tels des esclaves et puis qu'ils puissent dire "Oh, j'ai voté". Les limites du débat dans ce pays sont établies avant même que le débat ne commence et toute autre personne est marginalisée ou présentée comme un communiste ou comme une sorte de personne déloyale, un dingue, et maintenant, il y a un mot pour cela, un conspirationniste. Vous voyez, ils ont fait de cela une idée qui ne devrait pas être entretenue même pas une minute : que les puissants puissent se réunir et avoir un plan ! Cela n'arrive pas ! Vous êtes un idiot, un mordu de la conspiration ! — Goerge Carlin
Zeitgeist - Moving Forward

Est-il possible d'être plus clair ? On nous a volé la démocratie et il serait temps que nous nous levions pour la retrouver, car la démocratie ne va pas de soi : elle se gagne !

Est-il possible d'en rire ?

Est-il possible de tenter l'humour ou la matière est-elle trop sérieuse ? Il semble que La Parisienne Libérée ait déjà répondu à cette question :

Un vote pour rire ? la Parisienne Libérée

Un soutien inattendu à la thèse

Le discours même de l'investiture de Donald Trump ce 20 janvier 2017 donne le meilleur rythme qui soit à la thèse défendue par le Blog Apocryphe. En voici quelques passages particulièrement éclairants:

Trump Speech Inauguration (FULL) | ABC News

Today’s ceremony, however, has very special meaning. Because today we are not merely transferring power from one Administration to another, or from one party to another – but we are transferring power from Washington DC and giving it back to you, the people.

For too long, a small group in our nation’s Capital has reaped the rewards of government while the people have borne the cost.

Washington flourished – but the people did not share in its wealth.

Politicians prospered – but the jobs left, and the factories closed.

The establishment protected itself, but not the citizens of our country.

in Discours d'investiture du 20 janvier 2017

What truly matters is not which party controls our government, but whether our government is controlled by the people.

January 20, 2017, will be remembered as the day the people became the rulers of this nation again.

The forgotten men and women of our country will be forgotten no longer.

Everyone is listening to you now.

You came by the tens of millions to become part of a historic movement the likes of which the world has never seen before.

At the center of this movement is a crucial conviction: that a nation exists to serve its citizens.

in Discours d'investiture du 20 janvier 2017

Top
Le Blog Apocryphe utilise des cookies pour sauver vos préférences et RIEN d'autre. Je vous demande de bien vouloir accepter les cookies qui sont positionnés sur mon blog et je vous promets en retour de ne RIEN laisser transparaître de votre parcours de visite, dont d'ailleurs vous me faites l'honneur. Au cas où néanmoins vous n'accepteriez pas d'utiliser les cookies, vous aurez probablement une navigation LÉGÈREMENT dégradée sur le Blog Apocryphe. Bonne visite!X